UNE EXPERTISE INDÉPENDANTE
DANS LE DÉBAT SUR
LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

À LA UNE
GLOBAL-CHANCE

La Lettre de Global Chance, numéro I, premier semestre 2017

Une page se tourne...

Nouvelle équipe, lettre d’information, projets... : un quart de siècle après la création de l’association en 1992, une page se tourne pour Global Chance.


Page publiée en ligne le 31 mars 2017
Mise à jour (nouvelle version pdf) le 26 juillet 2017

Sur cette page :
La Lettre de Global Chance, numéro I, premier semestre 2017
À découvrir également sur Global-Chance.org : nos dossiers et publications

LA LETTRE DE GLOBAL CHANCE, NUMÉRO I, PREMIER SEMESTRE 2017

Au sommaire de ce premier numéro

Éditorial, par Benjamin Dessus
Une page se tourne..., par Bernard Laponche

Téléchargement et abonnement

Téléchargement : La Lettre de Global Chance, n°I [pdf, 4 pages, 230 ko]

(haut de page) (sommaire de la page)


ÉDITORIAL

Au moment de passer la main, la génération des fondateurs dont je suis se réjouit de voir les plus jeunes d’entre nous poursuivre, avec des formes plus modernes de communication et de dialogue citoyen, l’aventure de « Global Chance », et ce alors que la période qui vient est semée d’embûches :
• La dénonciation de l’écologie comme « idéologie irrationnelle » (Appel d’Heidelberg, 1992) est devenue la tasse de thé des écolosceptiques de tout poil et des scientistes adeptes du « miracle technologique permanent ».
• Sous prétexte de débat démocratique, faits et opinions sont de plus en plus reconnus comme synonymes, tandis que la Raison - au sens de Descartes - tourne à la raison du plus fort de La Fontaine...
• Face aux exigences environnementales et de sûreté, la fraude semble devenir la règle dans l’industrie : après le dieselgate européen, c’est au tour du nucléaire français, dirigé par le grand corps d’État le plus prestigieux et le plus respecté, d’être atteint par cette gangrène…
• Bobards éhontés et état d’urgence permanent sont en passe de devenir des méthodes communes de gouvernement, au point que les rubriques de « fact checking » et de « désintox » sont devenus indispensables à la crédibilité même des média...
Ajoutons-y le dédain pour l’environnement et la culture de la plupart des présidentiables qui s’expriment aujourd’hui – comme si « l’acquisition des fondamentaux » pouvait suffire à produire une génération des citoyens capables de réfléchir, critiquer, créer du collectif...
C’est donc avec d’autant plus d’espoir et de conviction que nous souhaitons bon vent et pleine réussite à la nouvelle équipe de Global Chance dans sa volonté de renforcer son rôle de « vigie » auprès des citoyens et pour leur fournir les outils et les informations indispensables à la pratique du débat démocratique.

Benjamin Dessus
Fondateur puis président de l’association de 1992 à 2016

(haut de page) (sommaire de la page)


UNE PAGE SE TOURNE...

Global Chance a été créé en 1992, au moment du sommet de Rio. Son nom fait référence à « Global Change », ce changement global de notre monde du fait des dérèglements majeurs de l’environnement planétaire.

L’association réunit des scientifiques et des experts, issus pour beaucoup du domaine de l’énergie, partageant deux convictions essentielles :
• La nécessaire prévention des menaces globales sur l’environnement, souvent perçue comme source de contraintes, constitue également une chance de bâtir une civilisation différente – en particulier dans le domaine de l’énergie – conjuguant un authentique développement humain et la préservation de l’environnement.
• Démocratie et humanisme doivent être au cœur de ce processus de transition écologique : dans cette perspective, le rôle des scientifiques et des experts est de mettre leurs compétences et leurs connaissances au service du « bien commun », en contribuant à l’identification et à la promotion de réponses collectives nouvelles et positives face aux menaces sur l’environnement global, mais aussi et surtout en veillant à ce que le débat public sur ces enjeux bénéficie de l’éclairage indispensable d’une expertise indépendante.

Aujourd’hui, vingt-quatre années après la création de Global Chance, ces convictions et ces exigences n’ont en rien perdu de leur actualité. Les scientifiques et experts qui animent Global Chance et qui n’ont cessé, au cours de ces années d’activité et d’engagement, d’apporter leur contribution à la construction et à la vitalité du débat public sur les enjeux énergétiques et environnementaux, notamment dans les domaines du nucléaire et du climat, sont conscients de l’ampleur de la tâche à accomplir et de la nécessité de la poursuivre dans le même esprit.

Depuis 1992, cette participation continue de Global Chance et de ses membres au débat public s’appuyait, entre autres, sur la revue biannuelle de l’association, Les Cahiers de Global Chance (38 numéros et 4 hors-série publiés entre 1992 et 2016).
Si le site internet de Global Chance permet depuis 2008 de donner une réelle visibilité à nos analyses, l’arrêt récent et assumé de cette publication papier n’en est pas moins venu priver l’association d’un rendez-vous régulier avec ses lecteurs : espérons que La Lettre de Global Chance viendra, ne serait-ce que partiellement, répondre à cet objectif, et que les vents seront favorables à la nouvelle équipe !

Bernard Laponche
Membre fondateur de Global Chance

(haut de page) (sommaire de la page)


GLOBAL CHANCE... EN TRANSITION !

Près de 25 ans après la création de l’association, les enjeux et défis d’un passage de relais, vus par Mathieu Richard, nouveau président de l’association.

Une association ne vit que grâce aux personnes qui la composent. A fortiori une association de scientifiques bénévoles comme Global Chance (GC) est entièrement redevable, pour la crédibilité qu’elle a acquise et la place qu’elle a su tenir au service du débat public, à la singulière alchimie humaine entre ses membres et à leur combinaison de compétences pointues et de valeurs partagées. Ainsi, c’est toujours un défi lorsque les fondateurs expriment le souhait de passer la main.

Global Chance peut être très fière de ce qu’elle a accompli, et nous devons beaucoup à l’engagement de Benjamin Dessus et Bernard Laponche qui en étaient les moteurs et les chevilles ouvrières. Mais la raison d’être de l’association est toujours d’actualité : fournir une expertise indépendante sur les enjeux environnementaux, au service de la délibération démocratique, afin que le changement global soit une chance pour un monde plus juste. Notre mission de décryptage factuel et de clarification des enjeux demeure plus nécessaire que jamais.

C’est pourquoi un petit groupe de membres a accepté de relever le défi, à condition que ce soit un travail collectif. Pour cela, nous avons besoin de vous, que vous soyez membre actif, soutien de l’association, lecteur ou lectrice de nos publications : partagez vos travaux qui pourraient nourrir le site, proposez des thèmes pour de futurs dossiers ou évènements, participez aux réunions de réflexion, donnez un coup de main ponctuellement pour l’organisation, parlez-en autour de vous et suggérez à qui se reconnaît dans l’esprit GC » de s’inscrire à cette newsletter, ou d’envisager de rejoindre l’association.

Global Chance n’est pas une marque que l’on pourrait transmettre de manière abstraite mais un collectif vivant, et son évolution se fera progressivement. Nous nous fixons deux lignes directrices pour ne pas nous égarer  :
D’une part, continuer à bien faire ce pour quoi l’association est reconnue. Nous renouvellerons les supports mais garderons l’esprit et la qualité du contenu. Nous nous efforcerons de maintenir le lien, malgré la fin de la publication des cahiers papier, avec les lecteurs, citoyens, chercheurs, associations et autres organisations qui nous font confiance et s’appuient sur les travaux de référence de Global Chance.
D’autre part, apporter de nouvelles énergies à l’association, en élargissant sa composition pour lui permettre de s’épanouir au cours des prochaines années.

L’association a la chance de pouvoir compter sur un noyau solide de membres actifs, qui ont forgé l’identité de GC et continueront à contribuer aux travaux de fond et aux réflexions stratégiques. Mais tous ont convenu que l’un des enjeux de la relève était de diversifier le profil des membres, et ont accueilli avec enthousiasme cette ambition d’élargissement de l’association.
Il s’agit de diversifier les classes d’âge et les expériences, de manière à ce que l’association joue un rôle de passeur, de transmission en interne comme en externe, et de facilitation de la montée en compétence des plus jeunes membres. Il s’agit aussi d’accueillir des profils différents, aux côtés des ingénieurs, physiciens et économistes qui composaient le noyau initial : bienvenue aux juristes, sociologues, biologistes, statisticiens, informaticiens, graphistes, ou à tous ceux qui voudraient nous aider à organiser notre production et à la rendre accessible au plus grand nombre.
Il s’agit, enfin, d’élargir progressivement nos angles et thématiques de prédilection. En 25 ans, les membres actuels ont doté Global Chance d’une forte expertise dans les domaines du climat, de l’énergie et notamment du nucléaire, mais la raison d’être de l’association citée plus haut pourrait se nourrir d’une plus grande variété de disciplines et d’approches.

D’où l’idée de multiplier les échanges pour croiser les perspectives au cours de trois évènements prévus cette année :
1. Au printemps, une première conférence sur l’énergie, dans une perspective comparative européenne, afin de relier les débats français à ce qui se passe à l’étranger.
2. Puis un retour en deux temps à la réflexion fondatrice de Global Chance sur la place de la science dans le débat citoyen, qui avait inspiré il y a 20 ans le colloque « Science, Pouvoir et Démocratie » co-organisé par GC et l’AITEC. Nous prévoyons ainsi un premier atelier de travail ouvert sur le rôle de l’expertise dans les décisions portant sur le climat, l’énergie et l’environnement, avec une participation large de chercheurs et d’associations, afin de recenser les évolutions constatées, les risques et les pistes de progrès.
3. Enfin, à l’horizon de la fin d’année, un colloque interdisciplinaire, permettant de faire dialoguer ces acteurs de l’environnement, de l’énergie et du climat avec des spécialistes du numérique, de l’agriculture, de la santé et des bio-technologies entre autres et d’interroger le triptyque science-démocratie-société sous toutes les coutures : politiques, économiques, sociales et juridiques.

Si ces questions vous intéressent, vos préoccupent, vous font vibrer et réfléchir, faites-nous signe et rejoignez-nous pour participer ou aider à organiser ces évènements.

A bientôt !

Mathieu Richard
Président de l’association

(haut de page) (sommaire de la page)


Transition énergétique, nucléaire, climat...
LA SÉLECTION DU WEBMESTRE

Les enjeux collectifs d’une authentique transition énergétique
Programmation pluriannuelle de l’énergie : la fuite en avant
Nucléaire français : les déboires en série d’une filière à l’avenir compromis
EPR : la vitrine brisée de l’excellence nucléaire française
Sûreté nucléaire : la lente dérive d’une technologie à hauts risques
Démantèlement et déchets : le legs radioactif du nucléaire
Climat : retour sur la question cruciale du méthane
Climat : les fausses vertus du nucléaire

Les enjeux collectifs d’une authentique transition énergétique

Sauver la planète sans changer nos pratiques sociales, économiques et politiques ?
Benjamin Dessus, ÉcoRev’, n°43, « L’écologie, le capitalisme et la COP : le bon, la brute et le truand », printemps-été 2016

Protéger l’environnement n’est pas une contrainte, mais bien une opportunité
Jean Louis Basdevant, Denis Clerc, Benjamin Dessus, Bernard Laponche, Hervé Le Treut, Georges Mercadal, Michel Mousel et Jacques Testart, AlterEcoPlus, 22 janvier 2016

La transition énergétique : pourquoi, pour qui et comment ?
Benjamin Dessus, Les Possibles, n°3 – printemps 2014, dossier : « L’écologie, nouvel enjeu »

Bienvenue dans l’anthropocène. L’humanité confrontée aux limites de la biosphère
Natacha Gondran et Aurélien Boutaud, in « La future Métropole vue par 50 contributeurs », Grand Lyon Prospective, mars 2014

Programmation pluriannuelle de l’énergie : la fuite en avant

Le nucléaire à l’heure de la PPE : programmation ou dangereuse fuite en avant ?

Bernard Laponche et Yves Marignac, réunion de presse Global Chance & diaporama, 5 octobre 2016

Programmation pluriannuelle de l’énergie : le casse-tête nucléaire

Benjamin Dessus, AlterEcoPlus, 23 mai 2016

La folle stratégie d’EDF pour faire échouer la transition énergétique

Benjamin Dessus, Reporterre, 1er mars 2016

Nucléaire : la combine d’EDF pour sauver son parc
Benjamin Dessus, Le Cercle / Les Échos, 25 février 2016

Nucléaire français : les déboires en série d’une filière à l’avenir compromis

Vers un nucléogate français ?

Benjamin Dessus et Bernard Laponche, AlterEcoPlus, 25 octobre 2016

Nucléaire français : que faire devant la catastrophe économique annoncée ?

Benjamin Dessus, Le Club Mediapart, 17 février 2016

Nucléaire français : l’impasse industrielle
Yves Marignac & Manon Besnard, Rapport WISE-Paris, 23 juin 2015

L’avenir bouché du nucléaire français

Benjamin Dessus, Alternatives économiques, n°347, juin 2015

EPR : la vitrine brisée de l’excellence nucléaire française

Six EPR vendus à l’Inde ?
Bernard Laponche, AlterEcoPlus, 31 mai 2016

Le président d’EDF fait pression sur l’État

Benjamin Dessus, Le Club Mediapart, 17 mars 2016

Les EPR d’Hinkey Point ruineux pour le Royaume-Uni et la France

Benjamin Dessus, Le Club Mediapart, 26 octobre 2015

EPR : les illusions perdues

Benjamin Dessus, Le Club Mediapart, 8 septembre 2015

Sûreté nucléaire : la lente dérive d’une technologie à hauts risques

« On sait que même en France un accident nucléaire majeur peut se produire »
Benjamin Dessus (interview), Charlie Hebdo, n°1233, 9 mars 2016

La consommation des marges de sécurité des installations vieillissantes – le cas de Beznau

Yves Marignac et Manon Besnard, Rapport Wise-Paris, 21 janvier 2016

La sûreté des réacteurs nucléaires : des principes à la réalité

Monique Sené, intervention en séminaire international, 27 octobre 2015

Fukushima : ce que parler veut dire
Bernard Laponche, Le Journal de l’Énergie, 7 mars 2016

Démantèlement et déchets : le legs radioactif du nucléaire

Le coût du démantèlement des centrales nucléaires

Bernard Laponche, audition parlementaire, 4 octobre 2016

L’industrie nucléaire française face au défi du démantèlement
Yves Marignac, audition parlementaire, 14 septembre 2016

Les déchets nucléaires – que faire des produits fatals de l’industrie électronucléaire ?

Bernard Laponche, Les carnets du paysage, n° 29, Éd. Actes Sud & ENSP, avril 2016

Matières et déchets de la production d’électricité d’origine nucléaire
Benjamin Dessus, André Guillemette, Bernard Laponche et Jean-Claude Zerbib, Écologie & politique, 2014/2 (n°49), décembre 2014

Climat : retour sur la question cruciale du méthane

Lutte contre l’effet de serre : omerta sur le méthane

Benjamin Dessus, AlterEcoPlus, 28 avril 2016

Méthane contre CO2 : une compétition qui n’a pas lieu d’être

Benjamin Dessus, Le Club Mediapart, 18 novembre 2015

Controverse : quelle est la principale menace sur le climat ?
Benjamin Dessus vs. Cédric Philibert, juillet-août-septembre 2014

Forçage radiatif et PRG du méthane dans le rapport AR5 du GIEC
Benjamin Dessus et Bernard Laponche, Le Cercle / Les Échos, mardi 19 mai 2014

Climat : les fausses vertus du nucléaire

Le nucléaire n’est pas une bonne réponse au réchauffement climatique

Yves Marignac, Reporterre, 24 novembre 2015

L’option nucléaire contre le changement climatique : risques associés, limites et frein aux alternatives

Yves Marignac & Manon Besnard, Rapport WISE-Paris, 27 octobre 2015


Énergie et émissions de gaz à effet de serre dans le monde : cas de la production d’électricité
Bernard Laponche, Petit aide mémoire, 23 juin 2015

Le GIEC et le nucléaire
Bernard Laponche, 23 avril 2015 – publié dans Les Cahiers de Global Chance, n°37, « Imaginer l’inimaginable ou cultiver son jardin », juin 2015

(haut de page) (sommaire de la page)

À DÉCOUVRIR ÉGALEMENT SUR LE SITE DE GLOBAL CHANCE

Énergie, Environnement, Développement, Démocratie :
changer de paradigme pour résoudre la quadrature du cercle

Global Chance, manifeste publié en ligne le 1er mai 2014

Les Dossiers de Global-Chance.org

(par ordre chronologique de mise en ligne)

Autres publications de Global Chance

Les Cahiers de Global Chance : 38 numéros / 1992-2016

Les Mémentos de Global Chance : 4 numéros hors-série / 2003, 2005, 2007 et 2009

(haut de page) (sommaire de la page)

LES ESSENTIELS
réalisé par PixelsMill >