UNE EXPERTISE INDÉPENDANTE
DANS LE DÉBAT SUR
LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

À LA UNE
GLOBAL-CHANCE

L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes finalement remplacé par une centrale nucléaire

Le Gorafi [site d’information parodique], jeudi 30 novembre 2017

Suite au rapport des médiateurs sur le projet, le gouvernement a annoncé qu’il renonçait définitivement à faire construire un aéroport à Notre-Dame-des-Landes. La place laissée vacante servira à la construction d’une centrale nucléaire.


Page publiée en ligne le 17 janvier 2018
Mises à jour successives :
18/01/2018 : « Ce qui nous coûte cher, en France, c’est, euh, la bombe. [...] »
21/01/2018 : Le clin d’œil du webmestre, à la croisée des âmes sans sommeil...

Sur cette page :
Le Gorafi – « toute l’information selon des sources contradictoires » :
L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes finalement remplacé par une centrale nucléaire
Soyons désinvoltes, n’ayons peur de rien... mais défendons notre jardin commun !
Coluche, 1986 : « Ce qui nous coûte cher, en France, c’est, euh, la bombe. [...] »
Le clin d’œil du webmestre, à la croisée des âmes sans sommeil...
Pour aller plus loin : Changer de paradigme / Les Dossiers de Global-Chance.org


Ciel bleu, soleil lumineux : il est des jours où nos cœurs ont la patate !
Un grand merci à Agnès... et à toutEs les autrEs !

L’AÉROPORT DE NOTRE-DAME-DES-LANDES FINALEMENT REMPLACÉ PAR UNE CENTRALE NUCLÉAIRE

Le Gorafi, [site d’information parodique], jeudi 30 novembre 2017

Les zadistes ont obtenu gain de cause : cette fois c’est officiel, il n’y aura pas d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes. « C’est une énorme victoire, l’aboutissement d’une lutte qui aura duré plus de 10 ans, c’est la preuve que quand on veut, on peut ! » s’enthousiasme Jérôme, 41 ans, combattant de la première heure, avant d’allumer un gigantesque feu de joie à l’aide d’essence et de restes d’opposants. « Et surtout, on avait peur de plus avoir de cause à défendre après ça. Alors que là, avec le projet de la centrale, on n’a pas fini de squatter ! » ajoute Ambre, 22 ans, qui n’exclut pas de s’inscrire en FAC de sociologie à l’issue de ce nouveau bras de fer.

Une décision qui en appelle d’autres

Même son de cloche du côté du gouvernement : « L’abandon du projet, c’est le signe que pour ce gouvernement, l’écologie est un enjeu majeur » a déclaré Nicolas Hulot, tout en avalant un demi-litre d’huile de palme. « La centrale prendra beaucoup moins de place que l’aéroport, ce qui permettra d’installer un terrain d’exploitation du gaz de schiste juste à côté » a indiqué de son côté Christophe Castaner. Une bonne nouvelle qui n’arrive pas seule puisque le gouvernement français a annoncé dans la foulée l’abandon total et définitif du glyphosate dans cinq ans, remplacé par de l’arsenic.

Source : « toute l’information selon des sources contradictoires »

(haut de page) (sommaire de la page)


Mardi 30 octobre 2012, ZAD de Notre Dame des Landes : défense du jardin collectif du Sabot face à l’intervention des forces de l’ordre...
(c) Romain Etienne

soyons désinvoltes, n’ayons peur de rien...
MAIS DÉFENDONS NOTRE JARDIN COMMUN !

Imaginer l’inimaginable ou cultiver son jardin ?
Les Cahiers de Global Chance, n°37, juin 2015, 100 pages


« Notre époque est celle des utopies. Elles sont nombreuses, de l’American way of life au communisme et aux Droits de l’Homme. Et elles possèdent toutes le pouvoir de mobiliser les foules. Mais, malgré ce pouvoir, elles ne sont pas comprises par leurs partisans, qui ne suivent en leurs noms rien d’autre qu’une idée vague et non définie. Comment espérer, alors, que ces utopies deviennent réalités ? »
Source photo et texte : X-VILLE, Jordi Colomer, 2015

Une utopie portée par la démocratie
Pierre Radanne (entretien), Alternatives Économiques, Hors-série Poche n°49, « Et si on changeait tout... », avril 2011

(haut de page) (sommaire de la page)

coluche... avant l’invention de la “théorie du complot”
« CE QUI NOUS COÛTE CHER, EN FRANCE, C’EST, EUH, LA BOMBE [...] »

« Ce qui nous coûte cher, en France, c’est... euh... la bombe. Tout le militaire qui va autour, avec, ça nous coûte un fric fou... Et en plus, notre bombe elle est trop petite pour attaquer les autres, ce qui fait de nous des assassins en impuissance... et à quel prix ! On se demandait à quoi ça servait les frontières, et ben on a trouvé : regardez la catastrophe russe, là, nucléaire... En Allemagne c’était très grave, en France c’était pas grave : c’est la frontière. Ces cons-là maintenant ils ont trouvé un moyen de se faire la guerre nucléaire tous seuls : y a même plus besoin d’ennemis, j’me fais une bombe chez moi et j’me la fais péter dans la gueule. [...] » (1986)

Coluche nous a quitté, mais, plus de 30 ans après Tchernobyl, l’inflation atomique continue... Un sujet d’actualité brûlante, à suivre sur Global-Chance.org ... ou ailleurs :

Nucléaire : quand la facture explose...
Rapports, analyses, tribunes, interviews, etc :
Le débat sur les coûts réels du nucléaire vu par Global Chance et ses membres

Réacteur EPR : ni fait ni à faire !
Rapports, analyses, tribunes, interviews, etc. :
Les analyses de Global Chance et de ses membres sur l’Evolutionary Power Reactor d’Areva

(haut de page) (sommaire de la page)

le clin d’œil du webmestre,
À LA CROISÉE DES ÂMES SANS SOMMEIL...

Tostaky (le continent). Noir Désir. 1992

Le vent nous portera. Noir Désir. 2001

Droit dans le soleil. Détroit. 2013

Amor Fati. Bertrand Cantat. 2017

(haut de page) (sommaire de la page)

pour aller plus loin...
CHANGER DE PARADIGME | LES DOSSIERS DE GLOBAL-CHANCE.ORG

Changer de paradigme...

Énergie, Environnement, Développement, Démocratie :
changer de paradigme pour résoudre la quadrature du cercle

Global Chance, mai 2011

Les Dossiers de Global-Chance.org

(haut de page) (sommaire de la page)

LES ESSENTIELS
réalisé par PixelsMill >