UNE EXPERTISE INDÉPENDANTE
DANS LE DÉBAT SUR
LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

À LA UNE
GLOBAL-CHANCE

Le président d’EDF fait pression sur l’État

Dans une lettre à l’ensemble des salariés d’EDF, son président Jean Bernard Lévy, en sus du discours habituel et convenu sur les vertus du projet de construction de deux EPR à Hinkley Point au Royaume-Uni, s’efforce de rassurer ses troupes en annonçant que la réalisation effective de cet investissement - très coûteux pour l’électricien national déjà lourdement endetté - sera conditionnée par le succès des négociations initiées avec l’État français « pour obtenir des engagements de sa part nous permettant de sécuriser notre situation financière [présente et future] ». Et voilà l’État - qui commencera par renoncer à percevoir 1,8 milliards d’euros de dividendes au titre de 2015 - implicitement sommé, dans un contexte de forte contrainte budgétaire, de contribuer sur la durée à la consolidation financière d’EDF... ou d’assumer politiquement le capotage de l’aventure d’Hinckley Point ! Une affaire à suivre avec la plus grande vigilance donc, et, surtout, en gardant en mémoire les précédents dans lesquels s’est illustrée Areva, qu’il s’agisse du chantier de l’EPR finlandais ou de l’acquisition d’Uramin...


Page publiée en ligne le 6 avril 2016

Sur cette page :
* Le président d’EDF fait pression sur l’État (Benjamin Dessus)
* À découvrir également sur le site de Global Chance (Dossiers et publications)

LE PRÉSIDENT D’EDF FAIT PRESSION SUR L’ÉTAT

Benjamin Dessus, Le Club Mediapart, jeudi 17 mars 2016

Dans une lettre adressée le 12 mars à l’ensemble des salariés d’EDF, son président Jean Bernard Lévy, en sus du discours habituel et convenu sur les vertus du projet de réalisation de deux EPR à Hinkley Point au Royaume-Uni (absence de risques et forte rentabilité du projet, validation par une expertise « indépendante », soutien des gouvernements français et britanniques, etc.), présente un élément nouveau qui mérite attention :

« Nous négocions actuellement avec l’État, nous dit-il en effet, pour obtenir des engagements de sa part nous permettant de sécuriser notre situation financière. Il est clair que je n’engagerai pas EDF dans ce projet tant que ces conditions ne seront pas réunies. Nous avons déjà obtenu que la totalité du dividende de l’année 2015 soit versée à l’État en actions et non pas en cash, ce qui représente 1,8 milliard de fonds propres supplémentaires pour EDF. Ces discussions se poursuivent et j’y défends notre entreprise pour le présent et surtout le futur. »

Rappel

Le 11 mars l’action valait 10,27 € et la valorisation boursière de l’entreprise était de 19,73 G€ pour 1,920 milliard d’actions, dont 84,9% possédées par l’État (1,630 milliard d’actions).

Cette présentation attire une série de remarques.

sous forme de cash et en faire ce qu’il juge bon d’en faire, dans le domaine de l’énergie ou dans tout autre domaine. Mais JB Lévy nous dit l’avoir convaincu dans cette opération de procéder à une augmentation du capital d’EDF pour une somme qui correspond à l’ensemble des dividendes perçus au titre de l’année 2015. Et la formulation du président d’EDF vise à faire penser aux salariés auxquels il s’adresse qu’il est équivalent pour l’État (et donc les contribuables), dans un contexte budgétaire difficile, de disposer immédiatement de 1,8 G€ ou d’un lot d’actions d’une entreprise qui en moins de 9 ans a vu sa valeur boursière chuter d’un facteur 9 (1) alors que c’est évidemment au contraire une opération à risque pour l’État.

D’ailleurs, si comme c’est hautement probable, les autres actionnaires, peu séduits dans les circonstances actuelles par une telle augmentation de capital, ne suivent pas, cette opération se traduira par une croissance de la part de l’État dans le capital d’EDF de 84,9% en 2015 à 86, 2% en 2016. On nous avait pourtant dit que les ennuis boursiers d’EDF tenaient, tout au moins en partie, à sa sortie du CAC 40, elle même provoquée par la trop grande importance du « facteur de flottant » (2) de cette entreprise…

La formulation employée par le président d’EDF montre aussi clairement sa tentative : faire porter à l’État le chapeau du capotage du projet d’Hinkley Point dont il a auparavant dans sa lettre largement vanté la perfection technique et économique, s’il n’obtient pas de garanties financières suffisantes de sa part. Et, comme Hinkley Point est présenté par le gouvernement urbi et orbi (3) comme un point clé du développement de la filière nucléaire française, l’État, trop pingre, deviendrait du même coup responsable de la chute de l’ensemble du château de cartes que constitue l’avenir de la filière nucléaire française, dégageant EDF et son président de toute responsabilité dans cette affaire (y compris vis-à-vis d’Areva).

La présentation manifestement enjolivée que propose JB Lévy à ses salariés de la réalité est beaucoup moins enthousiasmante pour les citoyens et les consommateurs. Quelle que soit en effet la solution adoptée, augmentation massive de capital, versement récurrent pendant plusieurs années des dividendes annuels dus à l’État en actions (4), filialisation du parc grand caréné et futur avec prix d’achats garantis à long terme (5), vente d’une part de RTE (6), etc., ce sont eux qui vont financer de fait cette opération.

Cela devrait nous engager à la plus grande vigilance à propos de la suite de cette négociation entre l’État et EDF. Pour l’instant les citoyens y sont déjà de 1,8 milliard €. Attention que malgré les avertissements qui viennent de tous côtés, les rêves de grandeur et l’aveuglement dont font preuve aujourd’hui le gouvernement comme EDF ne conduisent au gonflement démesuré de cette note dont ni les citoyens ni les consommateurs, ni les travailleurs du secteur ne sortiraient indemnes. L’exemple de ce qui est arrivé à AREVA avec l’EPR finlandais et URAMIN a de quoi faire réfléchir.

Benjamin Dessus
Président de Global Chance

(haut de page) (sommaire de la page)

Notes

(1) De 85 € (95€ 2016) en novembre 2007 à 10, 3 aujourd’hui.

(2) Le facteur de flottant permet de ne retenir que les actions disponibles à la vente et de retirer du calcul les actions détenues par l’entreprise ou sous le coup d’un pacte d’actionnaire.

(3) « Si l’on croit au nucléaire, il faut faire Hinkley Point » déclaration d’Emmanuel Macron à l’Assemblée nationale - séance du 8 mars 2016.

(4) Une dizaine d’années de transformation des dividendes dus à l’État en actions.

(5) Une solution évoquée par JB Lévy dans un interview publié par le journal Le Monde le 16 février 2016 : « Le PDG d’EDF estime que les équilibres financiers du groupes sont menacés ».

(6) RTE est une filiale à 100% d’EDF qui gère le réseau public de transport haute tension de l’électricité.

(haut de page) (sommaire de la page)

À DÉCOUVRIR ÉGALEMENT SUR LE SITE DE GLOBAL CHANCE

Énergie, Environnement, Développement, Démocratie :
changer de paradigme pour résoudre la quadrature du cercle

Global Chance, mai 2011

(encadré = plus d’informations au survol)

Les Dossiers de Global-Chance.org

(sommaire « À découvrir également sur le site de Global Chance »)

(haut de page) (sommaire de la page)

Les Cahiers de Global Chance

(encadré = plus d’informations au survol)

Sans relâche : décrypter, expliquer, proposer...
Les Cahiers de Global Chance, n°38, janvier 2016, 84 pages

Imaginer l’inimaginable ou cultiver son jardin ?
Les Cahiers de Global Chance, n°37, juin 2015, 100 pages

Autour de la transition énergétique : questions et débats d’actualité (suite)
Les Cahiers de Global Chance, n°36, novembre 2014, 68 pages

Autour de la transition énergétique : questions et débats d’actualité
Les Cahiers de Global Chance, n°35, juin 2014, 84 pages

Le casse-tête des matières et déchets nucléaires
Les Cahiers de Global Chance, n°34, novembre 2013, 76 pages

Des questions qui fâchent : contribution au débat national sur la transition énergétique
Les Cahiers de Global Chance, n°33, mars 2013, 116 pages

Voir la liste complète des publications de Global Chance

(sommaire « À voir également sur le site de Global Chance »)

(haut de page) (sommaire de la page)

Publications de membres de l’association (sélection)

(encadré = plus d’informations au survol)

Sauver la planète sans changer nos pratiques sociales, économiques et politiques ?
Benjamin Dessus, ÉcoRev’, n°43, « L’écologie, le capitalisme et la COP : le bon, la brute et le truand », printemps-été 2016, pp. 104-115

EDF et le nucléaire : l’enfer c’est les autres !
Benjamin Dessus, AlterEcoPlus.fr, vendredi 11 mars 2016

« On sait que même en France un accident nucléaire majeur peut se produire »
Benjamin Dessus (interview), Charlie Hebdo, n°1233, mercredi 9 mars 2016
Propos recueillis par Fabrice Nicolino

Fukushima : ce que parler veut dire
Bernard Laponche, Le Journal de l’Énergie, lundi 7 mars 2016

La folle stratégie d’EDF pour faire échouer la transition énergétique
Benjamin Dessus, Reporterre.net, mardi 1er mars 2016

EDF : la fin de l’État dans l’État ?
Benjamin Dessus, AlterEcoPlus.fr, mercredi 24 février 2016

Nucléaire français : que faire devant la catastrophe économique annoncée ?
Benjamin Dessus, Le Club Mediapart, mercredi 17 février 2016

Irréaliste de respecter les 50% de nucléaire en 2025 ?
Benjamin Dessus et Bernard Laponche, Le Club Mediapart, lundi 25 janvier 2016

Protéger l’environnement n’est pas une contrainte, mais bien une opportunité
Jean Louis Basdevant, Denis Clerc, Benjamin Dessus, Bernard Laponche, Hervé Le Treut, Georges Mercadal, Michel Mousel et Jacques Testart, AlterEco+, vendredi 22 janvier 2016

L’option nucléaire contre le changement climatique : risques associés, limites et frein aux alternatives
Yves Marignac & Manon Besnard, WISE-Paris, mardi 27 octobre 2015, 24 pages
Rapport commandé par Les Amis de la Terre, la Fondation Heinrich Böll, France Nature Environnement, Greenpeace, le Réseau Action Climat - France, le Réseau Sortir du Nucléaire et Wise Amsterdam

Production et gestion des déchets radioactifs des industries électronucléaires
Bernard Laponche, intervention dans le cadre du séminaire international « Les centrales nucléaires : leçons de l’expérience mondiale », Sénat fédéral du Brésil, Brasilia, mardi 27 octobre 2015

Les coûts du nucléaire
Bernard Laponche, intervention dans le cadre du séminaire international « Les centrales nucléaires : leçons de l’expérience mondiale », Sénat fédéral du Brésil, Brasilia, mardi 27 octobre 2015

Les EPR d’Hinkey Point ruineux pour le Royaume-Uni et la France
Benjamin Dessus, Le Club Mediapart, lundi 26 octobre 2015

L’affaire Volkswagen : un défi à la démocratie
Benjamin Dessus, AlterEcoPlus.fr, mardi 29 septembre 2015

EPR : les illusions perdues
Benjamin Dessus, Le Club Mediapart, mardi 8 septembre 2015

Nucléaire français : l’impasse industrielle
Le poids du pari industriel nucléaire de la France à l’heure de la transition énergétique
Yves Marignac & Manon Besnard, WISE-Paris, Rapport commandé par Greenpeace France, mardi 23 juin 2015, 72 pages

L’absurdité inscrite au cœur de la loi sur la transition énergétique
Benjamin Dessus, Reporterre.net, lundi 15 juin 2015

L’avenir bouché du nucléaire français
Benjamin Dessus, Alternatives économiques, n°347, juin 2015

Défauts de fabrication sur la cuve du réacteur EPR de Flamanville-3
Yves Marignac, WISE-Paris Briefing, lundi 13 avril 2015

Matières et déchets de la production d’électricité d’origine nucléaire
Benjamin Dessus, André Guillemette, Bernard Laponche et Jean-Claude Zerbib, Écologie & politique, 2014/2 (n°49), décembre 2014, p. 143-170

Déchiffrer l’énergie
Benjamin Dessus, Éd. Belin, octobre 2014, 384 pages

Électronucléaire : de la science au politique
Bernard Laponche, Esquisse(s), n°7, « Convictions », automne 2014, pp. 69-80

La transition énergétique : pourquoi, pour qui et comment ?
Benjamin Dessus, Les Possibles, n°3 - printemps 2014, dossier : « L’écologie, nouvel enjeu »

L’échéance des 40 ans pour le parc nucléaire français
Processus de décision, options de renforcement et coûts associés à une éventuelle prolongation d’exploitation au delà de 40 ans des réacteurs d’EDF
Yves Marignac, Wise Paris, 22 février 2014, 171 pages

« Il faut renforcer l’idée du long terme dans nos institutions »
Laurence Tubiana (interview), Les débats 2013 du développement durable sur LeMonde.fr, jeudi 14 novembre 2013

Innovation scientifique : la parole aux citoyens !
Jean-Marie Brom, Benjamin Dessus, Bernard Laponche, Monique Sené & Raymond Sené, Libération, mardi 29 octobre 2013

Le double épuisement de nos sociétés industrialisées
Laurence Tubiana et Damien Demailly, Le Cercle/Les Échos, vendredi 12 juillet 2013

CIGéo : « Le vrai débat a disparu »
Benjamin Dessus, intervention dans le cadre du « débat contradictoire interactif » organisé en ligne (!) par la CPDP CIGéo le jeudi 11 juillet 2013

La transition énergétique est une nécessité
Laurence Tubiana, Le Monde, samedi 22 juin 2013

Déchets nucléaire – Bure : Projet CIGéo et avis ASN
Bernard Laponche & Bertrand Thuillier, Contribution au débat public CIGéo, jeudi 13 juin 2013

Le tournant énergétique allemand : état des lieux et idées pour le débat français
Andreas Rüdinger, in « Atome Crochus #2 », Réseau Sortir du Nucléaire, mardi 16 avril 2013

La gouvernance de la sûreté nucléaire. Citations et questionnements
Bernard Laponche, Débat national sur la transition énergétique, Note au groupe “Gouvernance” du CNDTE, mercredi 27 mars 2013, 28 pages

Le risque d’accident des centrales nucléaires. Citations et questionnements
Bernard Laponche, Débat national sur la transition énergétique, Note au sous-groupe “scénarios” du groupe d’experts, 26 mars 2013, 41 pages

Transition énergétique et sortie du nucléaire
Bernard Laponche, document de travail, décembre 2012, 20 pages

Nuclear-Free Futur Award 2012 : Yves Marignac lauréat !
Yves Marignac, discours d’acceptation, Heiden (Suisse), samedi 29 septembre 2012

Choix énergétiques : un débat biaisé
Benjamin Dessus, Pour La Science, n°414, avril 2012, pp. 30-35

Sûreté nucléaire en France post-Fukushima
Analyse critique des évaluations complémentaires de sûreté (ECS) menées sur les installations nucléaires françaises après Fukushima.
Arjun Makhijani et Yves Marignac, Rapport d’expertise, lundi 20 février 2012

« Les intérêts d’EDF vont contre l’intérêt général »
Yves Marignac (interview), Médiapart, lundi 6 février 2012

La France peut-elle sortir du nucléaire ?
Benjamin Dessus & Alain Grandjean (entretien), Alternatives Économiques Poche, n°54, « L’énergie autrement », février 2012

La France du nucléaire... dépendante du pétrole
Hélène Gassin et Christophe Porquier, Médiapart, samedi 28 janvier 2012

Manifeste négaWatt : réussir la transition énergétique
Thierry Salomon, Marc Jedliczka et Yves Marignac, Association négaWatt / Éditions Actes Sud, janvier 2012, 376 pages

N’en déplaise à M. Proglio, la sortie progressive du nucléaire créera des emplois
Denis Baupin et Hélène Gassin, Mediapart, mercredi 9 novembre 2011

« Le nucléaire assure l’indépendance énergétique de la France » : vraiment ?
Hélène Gassin et Arnaud Gossement, Ecolosphere.net, mercredi 23 mars 2011

La France à l’abri d’un accident japonais ?
Benjamin Dessus et Bernard Laponche, Médiapart, dimanche 13 mars 2011

Nucléaire : reconnaissez l’erreur
Hélène Gassin, Jean-Philippe Magnen et Matthieu Orphelin, Médiapart, dimanche 13 mars 2011

Démanteler, seul avenir pour la filière nucléaire
Denis Baupin, Hélène Gassin et Bernard Laponche, Mediapart, vendredi 11 juin 2010

Pour une remise à plat concertée et démocratique de nos modes de vie
Benjamin Dessus, intervention dans le cadre du bicentenaire du corps des Mines, jeudi 23 septembre 2010

Politiques de maîtrise de la demande d’énergie et résistances au changement. Une approche socio-anthropologique
Marie-Christine Zelem, Éditions L’Harmattan, mars 2010

Entre silence et mensonge. Le nucléaire, de la raison d’état au recyclage « écologique »
Bernard Laponche, entretien avec Charlotte Nordmann, La Revue internationale des Livres & des idées, n°14, novembre-décembre 2009

Le vieillissement des installations nucléaires : un processus mal maîtrisé et insuffisamment encadré
Yves Marignac, Contrôle (revue bimestrielle d’information de l’Autorité de Sûreté Nucléaire), dossier n°184 : « La poursuite d’exploitation des centrales nucléaires », juillet 2009

Prospective et enjeux énergétiques mondiaux : un nouveau paradigme
Bernard Laponche, document de travail n°59 de l’Agence Française de Développement, janvier 2008, 49 p.

« Système électrique : nous ne pouvons pas être à la fois pompiers et pyromanes »
Pierre Radanne, audition par la MIC du Sénat sur la sécurité d’approvisionnement électrique de la France et les moyens de la préserver, jeudi 8 février 2007

(haut de page) (sommaire de la page)

LES ESSENTIELS
réalisé par PixelsMill >