UNE EXPERTISE INDÉPENDANTE
DANS LE DÉBAT SUR
LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

À LA UNE
GLOBAL-CHANCE

CLIMAT : AGIR, OUI, MAIS AGIR À BON ESCIENT !

Une page-portail pour suivre l’actualité “méthane et climat” sur Global-Chance.org

En mars 2008, La Recherche publiait « Effet de serre, n’oublions pas le méthane », dont la désignation comme « article du mois » soulignait assez la portée que lui accordait la rédaction de ce mensuel consacré à l’actualité scientifique.

Benjamin Dessus, Bernard Laponche et Hervé Le Treut, les trois auteurs de cet article, y lançaient une alerte d’importance au sujet de la mobilisation internationale face au dérèglement climatique : pour concevoir et évaluer les stratégies susceptibles d’être mises en œuvre afin de réduire les émissions globales de gaz à effet de serre, expliquaient-ils, les décideurs économiques et politiques se reposent sur des indicateurs scientifiques utilisés sans discernement, avec pour conséquence – gravissime au regard de l’enjeu – de focaliser à tort l’attention collective non seulement sur le seul dioxyde de carbone (CO2) mais aussi sur l’horizon symbolique du siècle (« 2100 »), et ce aux dépens, d’une part, du méthane (CH4), gaz à effet de serre simultanément caractérisé par son fort impact climatique (« forçage radiatif ») et sa durée de vie relativement courte, et, d’autre part, d’horizons intermédiaires (2020-2050) pourtant identifiés comme cruciaux par le GIEC.

Dix ans après le lancement de cette alerte, où en la prise en compte du méthane dans les « politiques et mesures » conçues et mises en œuvre pour éviter un emballement soudain du système climatique ?


Page-portail publiée en ligne le 7 mars 2018

Sur cette page :
Pour mémoire : une alerte lancée en 2008... (Rédaction de Global-Chance.org)
Méthane et climat : où en sommes-nous ? (Publications en ligne sur le site)
Pour aller plus loin : Changer de paradigme | Les Dossiers de Global-Chance.org


L’action sur le méthane, clé du juste équilibre des politiques climatiques...

POUR MÉMOIRE : UNE ALERTE LANCÉE EN 2008...

En mars 2008, La Recherche publiait « Effet de serre, n’oublions pas le méthane » (1), dont la désignation comme « article du mois » soulignait assez la portée que lui accordait la rédaction de ce mensuel de référence consacré à l’actualité scientifique.

Benjamin Dessus (ingénieur et économiste, alors président de Global Chance), Bernard Laponche (expert en politiques énergétiques et membre fondateur de Global Chance) et Hervé Le Treut (climatologue, directeur du laboratoire de météorologie dynamique du CNRS), les trois auteurs de cet article, y lançaient une alerte d’importance au sujet de la mobilisation internationale face au dérèglement climatique : pour concevoir et évaluer les stratégies susceptibles d’être mises en œuvre afin de réduire les émissions globales de gaz à effet de serre, expliquaient-ils, les décideurs économiques et politiques se reposent sur des indicateurs scientifiques utilisés sans discernement, avec pour conséquence – gravissime au regard de l’enjeu – de focaliser à tort l’attention collective non seulement sur le seul dioxyde de carbone (CO2) mais aussi sur l’horizon symbolique du siècle (« 2100 »), et ce aux dépens d’une part du méthane (CH4), gaz à effet de serre simultanément caractérisé par son fort impact climatique (« forçage radiatif ») sa durée de vie relativement courte, et, d’autre part, d’horizons intermédiaires (2020-2050) pourtant identifiés comme cruciaux par le GIEC.

Dans cet article “grand public” comme dans « Réchauffement climatique : importance du méthane » (2) – sa version première, plus détaillée et approfondie – Benjamin Dessus, Bernard Laponche et Hervé Le Treut dénonçait en particulier le fait que la notion d’« équivalent CO2 » soit en quelques années seulement devenue l’alpha et oméga des politiques de lutte contre le réchauffement climatique, et ce alors même qu’une analyse objective de son substrat scientifique – le PRG, pour « potentiel de réchauffement global » – révélait très rapidement que son usage effectif, devenu simpliste à force de simplification, introduisait au cœur des choix collectifs envisagés et/ou mis en œuvre pour prévenir le risque climatique une alarmante divergence d’avec les objectifs officiellement poursuivis, à savoir :
• en premier lieu, l’« objectif ultime » (mais non chiffré...) de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques adoptées en 1992 à Rio : « stabiliser [...] les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère à un niveau qui empêche toute perturbation anthropique dangereuse du système climatique », et ce « dans un délai suffisant pour que les écosystèmes puissent s’adapter naturellement aux changements climatiques, que la production alimentaire ne soit pas menacée et que le développement économique puisse se poursuivre d’une manière durable » (article 2)
• en second lieu, l’objectif (chiffré celui-là...) porté dans les négociations internationales par L’Union européenne dès 2007 et devenu depuis le sommet climat de Copenhague (COP15, du 7 au 18 décembre 2009) un “marqueur” politique de premier ordre : agir de façon concertée et équitable de façon à ce que « la hausse de la température de la planète reste inférieure à 2°C » (Accord de Copenhague, §1) à l’horizon 2100 par rapport à l’ère pré-industrielle.

En effet, dès la fin des années 1990 – avec en particulier l’adoption en 1997 du protocole de Kyoto de sinistre mémoire (3), instaurant comme mode dominant d’action concertée la mise en place d’un marché international de « droits » d’émission chiffrés en « tonnes équivalent carbone » – et plus encore au cours des années 2000 – avec, dans le sillage de l’avènement d’un nouveau business, la finance carbone, la généralisation progressive de l’approche comptable retenue à Kyoto – les enjeux déterminants liés à la réduction des émissions de méthane tendent à être occultés dans les stratégies de lutte contre le réchauffement climatique au profit d’une focalisation croissante sur les émissions de dioxyde de carbone. Or, comme le rappelaient à bon escient Benjamin Dessus, Bernard Laponche et Hervé Le Treut dès 2008, la réduction des émissions de dioxyde de carbone, pour indispensable qu’elle soit, ne saurait à elle seule résumer les exigences multiples de la lutte contre le réchauffement climatique : les enjeux liés au méthane sont tout aussi fondamentaux, même s’ils sont minorés parce que les calculs qui le prennent en compte sont discutables. En effet, alors que le méthane est un GES dont l’impact climatique (forçage radiatif) est très élevé, sa “durée de vie” dans l’atmosphère est relativement courte (par rapport à la référence CO2) : le concept de PRG (Potentiel de Réchauffement Global) et, surtout, l’emploi généralisé du seul PRG à 100 ans conduisent donc à en sous-estimer l’importance dans la conception et la mise en œuvre d’une stratégie “climat” globale digne de ce nom (4). Une telle stratégie ne saurait de fait se focaliser sur le seul horizon de la fin du siècle, dans la mesure où les climatologues et le GIEC, s’ils préconisent avec constance de stabiliser à long terme (l’horizon 2100) les concentrations atmosphériques des différents GES et en particulier du CO2, insistent simultanément sur la nécessité absolue de demeurer, y compris à des horizons intermédiaires (période 2030-2050), en dessous de seuils de concentrations au-delà desquels le dérèglement climatique connaîtrait un emballement soudain...

Rédaction de Global-Chance.org

(haut de page) (sommaire de la page)


Dioxyde de carbone (CO2), méthane (CH4) : un poids, combien de mesures ?

Notes & références

(1) Effet de serre, n’oublions pas le méthane, Benjamin Dessus, Bernard Laponche et Hervé Le Treut, La Recherche, numéro 417, mars 2008
>
• Équivalent CO2
• Facteur temps
• Émissions réelles

(2) Réchauffement climatique : importance du méthane [420 ko, 7 pages, fichier pdf], Benjamin Dessus, Bernard Laponche et Hervé Le Treut, article primaire, mars 2008
>
• Les objectifs de la lutte contre le réchauffement climatique
• Comptabilité des émissions de méthane et « Potentiel de réchauffement global »
• Les dangers d’une utilisation trop directe du PRG
• Comparaison de deux actions de réduction des émissions de CH4 et de CO2
• Comparaison de politiques de réduction des émissions
• Que conclure de cette démonstration ?

Également disponible en anglais :
Global Warming : the Significance of Methane [540 ko, 7 pages, fichier pdf]
• Climate Change targets
• Taking methane emissions into account and the « Global Warming Potential »
• The dangers of using GWP too directly
• Calculating the GWP
• Comparison of two measures to reduce CH4 and CO2 emissions
• Comparison of emission reduction policies
• What are the conclusions of this demonstration ?

(3) À lire – ou à relire ! – sur Global-Chance.org :

De l’influence du carbon lobby [55 ko, 5 pages, fichier pdf]
Pierre Cornut, in « Climat, énergie : éviter la surchauffe », Les Cahiers de Global Chance (en coédition avec le Courrier de la Planète), n°19, avril-juin 2004
>
• Le front du refus (1995-1997)
• Le Protocole de Kyoto au cœur du débat (1997-2000)
• Les négociations en otages (2001-2004)

Le marché du carbone au défi des réalités de la physique de l’atmosphère [385 ko, 9 pages, fichier pdf]
Global Chance, in « De Grenelle à Bali : avancées, incertitudes, contradictions et perspectives », Les Cahiers de Global Chance, n°24, mars 2008
>
• Les questions qui relèvent de la physique
L’ambiguïté de la notion d’équivalent CO2
L’indispensable prise en compte de la durée de vie des mesures de réduction envisagées

• Les questions qui relèvent de l’activité économique et du développement
Les pays industrialisés de l’annexe I
Les pays émergents et les PMA

Dix-huit ans de négociations sur le climat
Entretien avec Michel Colombier, in « Changements climatiques : s’adapter maintenant », Courrier de la Planète, n°89, novembre 2009

(4) Après avoir dès 2008 détaillé avec le climatologue Hervé Le Treut les graves conséquences politiques et stratégiques du mésusage du concept de PRG et démontré la nécessité impérative d’accorder au méthane une importance décisive dans les politiques publiques de lutte contre le changement climatique, Benjamin Dessus et Bernard Laponche ont apporté la même année plusieurs contributions décisives à la définition d’une stratégie mondiale d’action cohérente avec ce diagnostic. Il s’agissait, en se référant à l’objectif d’une augmentation maximale de 2° de la température moyenne de l’atmosphère d’ici 2100, de mieux analyser les potentiels existants et les trajectoires de réduction possibles, et surtout de construire une approche articulant les dynamiques spécifiques des différents gaz à effet de serre. Un chapitre de notre dossier thématique « Climat : n’oublions pas le méthane ! » est consacré à ces propositions précoces visant à définir une stratégie mondiale d’action pour le 21ème siècle.

(haut de page) (sommaire de la page)


Face au risque d’emballement climatique, agir sur le méthane est primordial

MÉTHANE ET CLIMAT : OÙ EN SOMMES-NOUS ?

En haut de la pile : les publications les plus récentes – Encadré : plus d’information au survol

« Budget carbone mondial » et méthane
Benjamin Dessus & Bernard Laponche, document de travail, jeudi 14 décembre 2017
>
1. Le « budget carbone »
2. Étude de cas sur la base de 3 scénarios

Union européenne et changement climatique : l’importance ignorée du méthane
Benjamin Dessus et Bernard Laponche, Document de travail, lundi 4 décembre 2017
>
Introduction
1. Un scénario de référence et une variante CH4
2. Quelle est la part de responsabilité pour chaque gaz dans la contribution de l’Union européenne au réchauffement aux horizons 2050 et 2100 et pour les deux scénarios ?
Annexe : Le PRG du méthane

Simply assess importance for climate change of major greenhouse gases in global scenarios from the teaching of the last report of the IPCC [= traduction en anglais du document de travail du 24 juillet 2017]
Benjamin Dessus, Bernard Laponche, Hervé Le Treut, working paper, novembre 19th, 2017
>
Introduction
1. What about greenhouse gases other than CO2 ?
2. A simple assessment of the impact of GHG emissions on the evolution of the atmosphere temperature
2.1 GHG emission trajectories by 2100
2.2 From emissions trajectories to global warming
2.3 Calculation of temperature increases for five representative scenarios

3. A simple algorithm for assessing the climatic consequences of diversified scenarios
3.1 A linear relationship between cumulative emissions and increased temperatures
3.2 An example of use

Elements for conclusion
Annex : Abaque PRG CH4

Le méthane, un gaz qui pèse lourd sur le climat
Benjamin Dessus, Bernard Laponche, Hervé Le Treut, La Recherche, n°529, novembre 2017, pp. 68-72
>
• Une dangerosité oubliée
• Quatre scénarios
• Efforts remis en cause

Évaluer simplement l’importance pour le changement climatique des principaux gaz à effet de serre dans les scénarios mondiaux à partir des enseignements du dernier rapport du GIEC
Benjamin Dessus, Bernard Laponche, Hervé Le Treut, document de travail, lundi 24 juillet 2017
>
Introduction
1 – Qu’en est-il des gaz à effet de serre autres que le CO2 ?
2 – Évaluer simplement l’impact des gaz autres que le CO2 sur l’évolution de la température de l’atmosphère
2.1 Les trajectoires d’émission de GES à l’horizon 2100 élaborées par le GIEC
2.2 Des trajectoires d’émissions au réchauffement climatique
2.3 Calcul des augmentations de température pour cinq scénarios représentatifs
3 – Un algorithme simple d’appréciation des conséquences climatiques de scénarios diversifiés
3.1 Une relation linéaire entre cumuls et augmentation des températures
3.2 Un exemple d’utilisation
Éléments de conclusion
Annexe : Abaque PRG CH4

Climat : omerta sur le méthane
Benjamin Dessus et Bernard Laponche, note de décryptage pour « La Fabrique Écologique », janvier 2017
>
• Le problème n’est pourtant pas nouveau
• Un choix qui fait débat
• Le méthane : un acteur majeur du réchauffement constaté depuis l’ère industrielle
• Quelles leçons pour l’avenir ?
• Du grain à moudre

L’Ademe complice de l’omerta sur le méthane, puissant gaz à effet de serre ?
Benjamin Dessus, Le Club Mediapart, vendredi 29 avril 2016

Lutte contre l’effet de serre : omerta sur le méthane
Benjamin Dessus, AlterEco+, jeudi 28 avril 2016
>
• Une démonstration en apparence incontestable
• La faille du raisonnement
• Des résultats très différents
• Intégrer le méthane dans l’équation

Méthane contre CO2 : une compétition qui n’a pas lieu d’être
Benjamin Dessus, Le Club Mediapart, mercredi 18 novembre 2015
>
• Le protocole de Kyoto et le marché des permis d’émission
• Ne pas se tromper de combat
• Sortir de la logique qui a présidé à l’architecture des accords de Kyoto

Climat : urgence méthane, le gaz oublié
Benjamin Dessus, Reporterre.net, samedi 31 janvier 2015

Controverse : quelle est la principale menace sur le climat ?
Benjamin Dessus vs. Cédric Philibert, juillet-août-septembre 2014

Forçage radiatif et PRG du méthane dans le rapport AR5 du GIEC [11 p, fichier pdf, 565 Ko]
Benjamin Dessus & Bernard Laponche, in Autour de la transition énergétique : questions et débats d’actualité, Les Cahiers de Global Chance, n°35, juin 2014, pp. 64-74

Les émissions de méthane en Europe : évolution sectorielle depuis 1990, enjeux et coûts d’un programme concerté de réduction dans les différents secteurs économiques [6 pages, fichier pdf, 355 Ko]
Benjamin Dessus (Global Chance), in Autour de la transition énergétique : questions et débats d’actualité, Les Cahiers de Global Chance, n°35, juin 2014, pp. 75-80

La bombe climatique cachée dans le rapport du GIEC
Benjamin Dessus, Reporterre.net, jeudi 3 octobre 2013

Climat : alerte au méthane
Benjamin Dessus et Bernard Laponche, Le Club Mediapart, mardi 1er octobre 2013

Quelles émissions de gaz à effet de serre faut-il réduire ?
Benjamin Dessus, Bernard Laponche et Hervé Le Treut, La Recherche, n°472, février 2013
>
• Émissions artificielles et naturelles
• 21 tonnes...
• Réchauffement transitoire risqué
• Réductions durables
• Avantages multiples

The Importance of a Methane Reduction Policy for the 21st Century
Benjamin Dessus, Bernard Laponche & Hervé Le Treut, Working Paper, may 2102
>
1. Introduction
2. Calculation of the Global Warming and Global Temperature Potentials
2.1 Introduction and basic data
2.2 GWP and GTP values of CH4 at different time horizons : pulse emissions
2.3 The Global Warming and Temperature Potentials for sustained or permanently avoided emissions
2.4 Comparison of two emissions reduction programmes for CH4 and CO2

3. Illustrative examples of methane emission reduction past policies impacts on climate change
3.1 The case of Germany and France
3.2 The case of Mexico
3.3 Future programmes

4. The magnitude of the stakes and consequences of a global methane emission reduction policy in the coming decades
4.1 Breakdown of methane emissions by sector and by region
4.2 Methane emission reduction potential

5. Economic aspects
5.1 Methane emission reduction policies
5.2 Two emission reduction scenarios at world level

6. Conclusions for action

Climat : l’urgence d’agir sur le méthane
Benjamin Dessus, L’Écologiste, n°31, printemps 2010
>
• Le méthane sous-estimé
• Un faible coût

Méthane : du grain à moudre pour la lutte contre le réchauffement climatique
Benjamin Dessus, « La chaîne énergie » de LExpansion.com, jeudi 03 décembre 2009

Une médecine d’urgence pour le climat
Hervé Le Treut, Benjamin Dessus, Bernard Laponche & Michel Colombier, LesÉchos.fr/LeCercle, décembre 2009

États-Unis : tout à gagner à réduire le méthane
Benjamin Dessus et Bernard Laponche, Mediapart, vendredi 27 novembre 2009

Le méthane : des risques sur le climat largement sous-estimés
Bernard Laponche, « La chaîne énergie » de LExpansion.com, mardi 24 novembre 2009

La France alerte l’Union européenne sur le méthane (mars 2009)
Note de la délégation française au Conseil des ministres de l’environnement de l’Union européenne du 2 mars 2009
>
• Introduction : contexte et enjeux
• L’importance d’une action soutenue sur le méthane
• The importance of sustained action against methane

(haut de page) (sommaire de la page)


« Atmosphère ! Atmosphère ! Est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère ? »

pour aller plus loin...
CHANGER DE PARADIGME | LES DOSSIERS DE GLOBAL-CHANCE.ORG

Changer de paradigme...

Énergie, Environnement, Développement, Démocratie :
changer de paradigme pour résoudre la quadrature du cercle

Global Chance, mai 2011

Les Dossiers de Global-Chance.org

(haut de page) (sommaire de la page)

LES ESSENTIELS
réalisé par PixelsMill >