UNE EXPERTISE INDÉPENDANTE
DANS LE DÉBAT SUR
LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

À LA UNE
GLOBAL-CHANCE

« Le changement climatique est avéré. Reste à agir ! »

Près de 2.000 scientifiques sont réunis, du 7 au 10 juillet, à Paris pour une conférence internationale, organisée à l’Unesco et à l’université Pierre-et-Marie Curie. Claire Weill, qui en en est la secrétaire générale, revient sur le rôle de la science dans la question du changement climatique, à cinq mois de la COP 21.


Sur cette page :
Claire Weill : « Le changement climatique est avéré. Reste à agir ! »
Pour aller plus loin : Changer de paradigme | Les Dossiers de Global-Chance.org

« LE CHANGEMENT CLIMATIQUE EST AVÉRÉ. RESTE À AGIR ! »

Claire Weill (interview), LesEchos.fr, lundi 6 juillet 2015

Près de 2.000 scientifiques sont réunis, du 7 au 10 juillet, à Paris pour une conférence internationale, organisée à l’Unesco et à l’université Pierre-et-Marie Curie. Claire Weill en est la secrétaire générale. Elle revient sur le rôle de la science dans la question du changement climatique, à cinq mois de la COP 21.


Quel est le rôle des scientifiques sur la question du changement climatique ?

Le changement climatique est aujourd’hui avéré. Les scientifiques en mesurent les impacts, et les acteurs, comme les agriculteurs, en observent les effets. Le diagnostic est posé. Reste à agir ! Les scientifiques jouent un rôle majeur dans les réponses à apporter. Ils produisent des connaissances et des méthodes pour faire émerger des solutions de réduction des émissions de gaz à effet de serre et d’adaptation au changement climatique, puis pour évaluer les actions proposées et suivre leur mise en œuvre.

Sommes-nous atteints de déni de réalité ?

Il y a plutôt une réelle difficulté pour tout un chacun à faire le lien entre sa perception directe et le changement climatique à l’échelle planétaire. La formation de la preuve dans les sciences du climat implique un effort considérable d’observation et de modélisation, et de nombreuses disciplines scientifiques, ce qui ne la rend pas directement appréhendable. En outre, alors qu’économistes et financiers raisonnent à très court terme, il est nécessaire mais délicat pour les scientifiques de proposer des pistes à emprunter dès aujourd’hui pour se situer sur une trajectoire durable à moyen et long terme. Nous sommes dans un moment particulier de l’histoire où nous tendons à privilégier le moment présent, alors que nous nous devons de laisser une planète viable aux générations futures.

Êtes-vous optimiste sur les chances d’accord à la COP 21 ?

Depuis le sommet des Nations unies sur le climat à New-York en septembre dernier, on constate que les acteurs sont passés de « Pourquoi agir ? » à « Comment agir et quelle forme doit prendre la transition vers une société sobre en carbone ? ». Les pays ont été invités à faire connaître les actions qu’ils envisagent de mener pour accélérer cette transition dans les prochaines décennies, ce qui est une première. Enfin, le climat est entré aujourd’hui dans la culture – films, romans, chorégraphies – comme dans l’histoire, toutes conditions nécessaires pour relever ce défi.

Propos recueillis par Yves Vilaginés

(haut de page) (sommaire de la page)

pour aller plus loin...
CHANGER DE PARADIGME | LES DOSSIERS DE GLOBAL-CHANCE.ORG

Changer de paradigme...


Énergie, Environnement, Développement, Démocratie : changer de paradigme pour résoudre la quadrature du cercle (Manifeste publié en ligne le 1er mai 2014)

Les Dossiers de Global-Chance.org

(haut de page) (sommaire de la page)

LES ESSENTIELS
réalisé par PixelsMill >