UNE EXPERTISE INDÉPENDANTE
DANS LE DÉBAT SUR
LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

À LA UNE
GLOBAL-CHANCE

Le double épuisement de nos sociétés industrialisées

Les économies industrialisées sont confrontées à la menace d’un double épuisement : épuisement de leur modèle de croissance d’une part, épuisement du capital naturel d’autre part. Or ces sociétés se sont construites sur la croissance économique et sur les prélèvements sur l’environnement. Dès lors, que faire ? Si les incertitudes sont nombreuses, le statu quo n’est pas une option : face à la montée des inégalités et de l’endettement, face aux risques de « points de rupture » du climat, nous devons transformer nos modèles de développement et accélérer la transition écologique. C’est une nécessité et un défi, mais aussi l’opportunité d’élaborer ensemble un nouveau projet commun.


Page publiée en ligne le 14 avril 2014

Sur cette page :
Le double épuisement de nos sociétés industrialisées (Laurence Tubiana et Damien Demailly)
À voir également sur le site de Global Chance (dossiers et documents)

LE DOUBLE ÉPUISEMENT DE NOS SOCIÉTÉS INDUSTRIALISÉES

Laurence Tubiana et Damien Demailly, Le Cercle/Les Échos, vendredi 12 juillet 2013

Les économies industrialisées sont confrontées à la menace d’un double épuisement : épuisement de leur modèle de croissance d’une part, épuisement du capital naturel d’autre part. Or ces sociétés se sont construites sur la croissance économique et sur les prélèvements sur l’environnement. Dès lors, que faire ?

Au-delà de la grave crise conjoncturelle qui frappe les pays industrialisés, peut-on relancer leur croissance ? Peut-être. Peut-on le faire sans répondre à la dégradation environnementale ? Certainement pas.

Les « suspects » sont nombreux pour expliquer l’essoufflement de la croissance des pays industrialisés (en France, le taux de croissance a été divisé par deux ou trois depuis la fin des Trente Glorieuses) : hausse du prix du pétrole et tensions sur les matières premières ; fin du compromis social fordiste ; désindustrialisation et passage à des économies de services ; ou encore manque d’innovations technologiques et difficulté de leur déploiement. Les controverses sont également multiples pour déterminer si l’on peut « arrêter » ces suspects : peut-on relancer la croissance structurelle ? Ou sommes-nous condamnés à une croissance faible, voire pire ?

Soyons modestes : les incertitudes sur l’avenir de la croissance économique à moyen et long terme sont profondes, celles sur notre capacité à relever collectivement le défi environnemental le sont également. Pour que la France atteigne son objectif de division par quatre de ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050, elle devrait les réduire dix fois plus vite que ces dernières décennies. De nombreuses mesures gagnant-gagnant pour la croissance et pour l’environnement existent certes sur le court terme, que ce soit dans la rénovation des bâtiments, la production de biens plus durables ou le recyclage. Mais cela ne suffira pas. Nous devons notamment repenser les modèles agricoles afin de mieux prendre en compte les enjeux de durabilité économique, sociale et environnementale du secteur, modifier l’organisation spatiale des territoires pour réduire les déplacements subis et le transport de marchandises, décarboner presque entièrement le système électrique.

Les incertitudes sont nombreuses et pourtant le statu quo n’est pas une option. Si le PIB ne fait pas le bonheur, les économies industrialisées souffrent néanmoins de leur dépendance forte par rapport à une croissance qui tarde à revenir. Certains pays industrialisés creusent les déficits pour maintenir leurs modèles sociaux, quand d’autres laissent les inégalités se creuser et les plus vulnérables s’endetter. Le statu quo n’est pas imaginable car la menace environnementale a changé de nature. Face aux risques de « points de rupture » du climat, d’effondrement de nos écosystèmes, l’action est désormais aussi une affaire de sécurité. Transformer nos modèles de développement pour les rendre durables est une attitude de raison.

Concrètement, la France et l’Europe doivent accélérer la transition écologique, en particulier en matière énergétique. Elles doivent investir dans les nouvelles technologies de l’énergie, dans les infrastructures d’avenir comme les réseaux intelligents, tout autant que dans la protection de la biodiversité. La part des investissements d’avenir que la France a décidé de consacrer à ces sujets est un signal rassurant.

Par ailleurs, la nouvelle révolution industrielle qui s’impose va bien au-delà des transformations de nos systèmes techniques. Les transformations sociales s’observent déjà. Villes en transition, financement citoyen, économie sociale et solidaire, commerce équitable, circuits courts, économie du partage : les initiatives bourgeonnent et apportent des réponses originales aux crises de nos modèles de développement, tout en révélant des aspirations nouvelles. Celles-ci se heurtent souvent aux conservatismes et à l’inertie ; il faut les reconnaître, leur donner droit de cité.

Enfin, si la transformation de nos modèles de développement est une nécessité, c’est aussi l’opportunité de redéfinir ensemble le progrès et de construire un nouveau projet commun. Organiser un débat démocratique sur le contenu de cette croissance, sur les indicateurs complémentaires du PIB en France et en Europe, permettrait d’ouvrir de nouveaux espaces de dialogue. Politiquement difficile en période de crise sociale majeure ? Sûrement. Mais n’est-ce pas le rôle de la politique que d’anticiper et de préparer l’avenir ?

Laurence Tubiana est directrice de l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri) et professeur à Sciences po
Damien Demailly est coordinateur du programme Nouvelle Prospérité à l’Iddri

(haut de page)

À VOIR ÉGALEMENT SUR LE SITE DE GLOBAL CHANCE

Pour aller plus loin :
Publications récentes de Laurence Tubiana
Publications d’autres membres de l’association
Publications de Global Chance
Dossiers thématiques

Publications récentes de Laurence Tubiana

(encadré : résumé au survol)

« La notion de développement durable nous a endormis »
Laurence Tubiana (interview), Liberation.fr, dimanche 30 mars 2014

« Il faut renforcer l’idée du long terme dans nos institutions »
Laurence Tubiana (interview), Les débats 2013 du développement durable sur LeMonde.fr, jeudi 14 novembre 2013

Les inégalités au cœur du développement (non) durable
Laurence Tubiana et Rémi Genevey, Slate.fr, jeudi 18 juillet 2013

La transition énergétique est une nécessité
Laurence Tubiana, Le Monde, samedi 22 juin 2013

« Nous pouvons enfin sortir des débats convenus sur le nucléaire et le gaz de schiste »
Laurence Tubiana (interview), La Croix, vendredi 29 mars 2013

« Cessons les postures idéologiques sur l’énergie »
Laurence Tubiana (interview), LeMonde.fr, mercredi 28 novembre 2012

« La crise accélère la marche vers un développement plus durable »
Laurence Tubiana (interview), La Tribune , lundi 2 novembre 2009

Copenhague : les enjeux de la négociation
Emmanuel Guérin et Laurence Tubiana, Études, n°411, novembre 2009

Des enjeux politiques et géopolitiques complexes
Laurence Tubiana, François Lefèvre et Benoît Gemenne, Constructif, numéro 23, juillet 2009

(haut de page) (retour au sommaire « Pour aller plus loin »)

Publications d’autres membres de Global Chance

(encadré : résumé au survol)

Rio+20 : où en est notre empreinte écologique ?
Natacha Gondran et Aurélien Boutaud (entretien), France Culture, émission « Planète Terre », mercredi 20 juin 2012

Énergie : demain, « tous prod’acteurs » ?
Benjamin Dessus (interview), L’Âge de faire, n°62, mars 2012

Nécessités et limites des scénarios énergétiques
Benjamin Dessus, Thierry Salomon, Meike Fink, Stéphane Lhomme et Marie-Christine Gamberini (entretiens), Les Amis de la Terre, jeudi 29 décembre 2011, 29 p.

La démocratie face au risque
Claire Weill et Claude Henry, Alternatives Internationales, hors-série « L’état de la Terre 2011 », mai 2011

À quand la transition énergétique ?
Bernard Laponche, Libération, vendredi 8 avril 2011

Le nucléaire n’est pas qu’une affaire d’experts
Pierre Radanne, Libération, vendredi 1er avril 2011

Quelle expertise pour la science ?
Benjamin Dessus, Politis, numéro 1126, jeudi 11 novembre 2010

Pour une remise à plat concertée et démocratique de nos modes de vie
Benjamin Dessus, intervention dans le cadre du bicentenaire du corps des Mines, jeudi 23 septembre 2010

« La crise va aggraver les inégalités face à l’énergie »
Hélène Gassin (interview), Mediapart, lundi 29 mars 2010

Le compteur et la jauge
Aurélien Boutaud et Natacha Gondran (entretien), L’ÉcologithÉque, mercredi 3 mars 2010

Entre silence et mensonge. Le nucléaire, de la raison d’état au recyclage « écologique »
Bernard Laponche, entretien avec Charlotte Nordmann, La Revue internationale des Livres & des idées, n°14, novembre-décembre 2009.

Dix-huit ans de négociations sur le climat
Michel Colombier (entretien), Le Courrier de la Planète, n°89, novembre 2009

Le climat otage de la finance, un essai d’Aurélien Bernier
Béatrice Quenault, Développement durable et territoires, samedi 10 janvier 2009

Nous ne pouvons plus nous payer de mots
Benjamin Dessus, Liaison Énergie Francophonie, n°78, 1er trimestre 2008

Prospective et enjeux énergétiques mondiaux : un nouveau paradigme
Bernard Laponche, document de travail n°59 de l’Agence Française de Développement, janvier 2008, 49 p.

Remettre en cause notre sacro-sainte croissance
Benjamin Dessus, Politis, hors-série n°46 : « Vivre autrement. Un autre monde existe déjà ! », octobre-novembre 2007

Le développement durable : une utopie ou un chantier ?
Jean-Charles Hourcade, Catherine Larrère et Pierre Radanne (entretien), Projet, septembre 2007

Les citoyens face aux risques
Claire Weill, intervention dans le cadre du colloque « La politique et la gestion des risques : vues françaises et vues britanniques », IDDRI / Conseil franco-britannique, jeudi 8 février 2007

(haut de page) (retour au sommaire « Pour aller plus loin »)

Publications de Global Chance

(encadré : résumé au survol)

Le casse-tête des matières et déchets nucléaires
Les Cahiers de Global Chance, n°34, novembre 2013, 76 pages

Des questions qui fâchent : contribution au débat national sur la transition énergétique
Les Cahiers de Global Chance, n°33, mars 2013, 116 pages

L’efficacité énergétique à travers le monde : sur le chemin de la transition
Les Cahiers de Global Chance, n°32, octobre 2012, 180 pages

L’énergie et les présidentielles : décrypter rapports et scénarios
Les Cahiers de Global Chance, n°31, mars 2012, 100 pages

L’énergie en France et en Allemagne : une comparaison instructive
Les Cahiers de Global Chance, n°30, septembre 2011, 96 pages

(haut de page) (retour au sommaire « Pour aller plus loin »)

Les Dossiers de Global-Chance.org

(encadré : résumé au survol)

Climat : n’oublions pas le méthane !
Rapports, analyses, tribunes, interviews, etc. :
Les travaux de Global Chance et de ses membres sur le mésusage du concept de « PRG »

Fukushima : réactions en chaîne
Tribunes, analyses, interviews, etc. :
Les réactions des membres de Global Chance face à la catastrophe nucléaire de Fukushima

Nucléaire : par ici la sortie !
Rapports, analyses, tribunes, interviews, etc. :
Les propositions de Global Chance et de ses membres pour, enfin, sortir du nucléaire

Accidents nucléaires : de l’improbable à l’imprévisible
Rapports, analyses, tribunes, interviews, etc. :
Les contributions de Global Chance et de ses membres au débat sur la sûreté nucléaire

Déchets nucléaires : qu’en faire ?
Rapports, analyses, tribunes, interviews, etc. :
Les analyses de Global Chance et de ses membres sur la question des déchets nucléaires

Gaz de schiste : miracle ou mirage ?
Rapports, analyses, tribunes, interviews, etc. :
Ls contributions de Global Chance et de ses membres au débat sur les gaz de schiste

Nucléaire : une indépendance énergétique en trompe-l’œil
Rapports, analyses, tribunes, interviews, etc. :
Global Chance et ses membres dénoncent le mythe d’une « énergie 100% nationale »

Nucléaire : quand la facture explose...
Rapports, analyses, tribunes, interviews, etc :
Le débat sur les coûts réels du nucléaire vu par Global Chance et ses membres

(haut de page) (retour au sommaire « Pour aller plus loin »)

LES ESSENTIELS
réalisé par PixelsMill >