UNE EXPERTISE INDÉPENDANTE
DANS LE DÉBAT SUR
LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

À LA UNE
GLOBAL-CHANCE

La transition énergétique selon Proglio

Ramener de 75% à 50% la part du nucléaire dans la production électrique d’ici à 2025 : la promesse du candidat François Hollande se traduira-t-elle par une réelle diminution du risque nucléaire en France, c’est-à-dire par des fermetures de réacteurs dans un cadre de consommations maîtrisées grâce à une politique de transition énergétique cohérente et ambitieuse ? Tel n’est en tous cas pas le projet de Henri Proglio : pour ce dernier, qui semble avoir du mal à concevoir un tel scénario, la part du nucléaire (EPR inclus) descendra mécaniquement à 50% du fait de la croissance inéluctable de la consommation électrique, et il n’y donc lieu de fermer « aucun réacteur ». Le PDG d’EDF va même plus loin : pour lui, « c’est le manque de ressources pour satisfaire la demande d’électricité qui est le véritable enjeu de la transition énergétique ». Ne nous étonnons donc pas si Mr Proglio déclare très bientôt incontournable l’exploitation des gaz de schiste en France...


Page publiée en ligne le 22 août 2013

Sur cette page :
La transition énergétique selon Proglio (Benjamin Dessus)
À découvrir également sur le site de Global Chance (dossiers & publications)

LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE SELON PROGLIO

Benjamin Dessus, Médiapart, vendredi 2 août 2013

Le journal Le Monde s’est fait écho le 31 juillet dernier de propos tenus par le président d’EDF, M Proglio, au sujet du respect de l’engagement du candidat François Hollande de réduire la part du nucléaire à 50% de la demande d’électricité française en 2025 : « Le parc nucléaire complété de l’EPR de Flamanville, dit-il, ne couvrira que la moitié des besoins ». (1)

Admettons un instant cette prévision, tout aussi irréaliste qu’elle soit, et posons-nous la question de savoir comment produire la deuxième moitié de cette électricité dont nous aurions impérieusement besoin à cet horizon.

Le parc nucléaire actuel représente une puissance de 63,5 GW de puissance, il a fonctionné à 75% de sa pleine capacité et a fourni en 2012 405 TWh. Si on y ajoute Flamanville, mais qu’on en retranche éventuellement Fessenheim 1 et 2, comme le candidat Hollande s’y est également engagé, la puissance du parc passera à 63,2 GW. Avec le taux de charge que promet EDF pour les années à venir (80%), le parc de 2025 devrait produire de l’ordre de 430 TWh.

Si, en 2025, le nucléaire ne fournit plus que 50% de la demande française, il s’en suit que 430 autres TWh devront être fournis par des énergies renouvelables ou fossiles.

Comment donc produire ces 430 TWh à trouver à cette date ?

Les renouvelables ?

Pour nous faire une idée, regardons ce que proposent les deux scénarios présentés par Négawatt et Global Chance au cours du débat sur la transition énergétique, tous deux très favorables aux énergies renouvelables, comme production d’électricité renouvelable en 2025. Ils ont servi de repoussoirs à EDF et au Medef tant leurs projections de production d’électricité renouvelable leur paraissaient irréalistes, dangereuses et antiéconomiques.

Le premier projette en 2025 une production de 180 TWh d’électricité renouvelable, le second, encore plus ambitieux, projette une production de 200 TWh d’électricité renouvelable.

On n’imagine pas que le président d’EDF envisage un instant de dépasser ces extrémités redoutables !

Les fossiles ?

Imaginons cependant que M. Proglio fasse sienne cette stratégie. Il resterait encore à trouver entre 220 et 240 TWh de production électrique à partir d’énergies fossiles.

Même en admettant que cette électricité soit produite avec du gaz naturel dans des Cycles combinés à gaz naturel de très bon rendement (60%) (au prix d’un quasi doublement de nos importations de gaz), les émissions de CO2 induites atteindraient alors 75 à 80 Mt, deux fois plus qu’en 2012.

Et vu la chute des prix internationaux du charbon, il est bien plus probable que les centrales effectivement mises en route soient en fait des centrales à charbon dont les émissions sont encore plus de deux fois plus élevées.

D’où une petite phrase de son interview qui indique que « c’est le manque de ressources pour satisfaire la demande d’électricité qui est le véritable enjeu de la transition énergétique ».

Puisqu’il n’est pas question pour M. Proglio d’imaginer une modération de la croissance, encore moins une stabilisation ou une décroissance des besoins d’électricité, pour lui la transition ne concerne que l’offre d’électricité.

Ne nous étonnons donc pas si très bientôt Mr Proglio vient nous dire qu’il est impératif de nous lancer dans l’exploitation des gaz de schiste en France pour éviter tout déficit supplémentaire de la balance française et tout recours au charbon importé. Il omettra bien entendu de signaler que la production de gaz de schiste est elle-même source d’émissions de méthane importantes qui remettent en cause la pertinence de son emploi…

Et tout cela parce que François Hollande, quand il parlait de 50% de nucléaire en 2025 dans sa campagne électorale, n’a jamais voulu citer la quantité totale d’électricité à laquelle s’appliquerait ce fameux 50% !

Et ce n’est pourtant pas faute d’avoir été interpellé sur ce point, comme le montre une tribune parue dans Politis fin 2011 (2)…

Benjamin Dessus est président de Global Chance

Références

(1) La part du nucléaire devrait baisser mécaniquement, Denis Cosnard, Pierre Le Hir et Cédric Pietralunga, Le Monde, mercredi 31 juillet 2013. [à lire ici sur le site LeMonde.fr]

(2) L’entourloupe nucléaire de Hollande, B. Dessus, Politis, n°1170, jeudi 29 septembre 2011.

(haut de page)

À DÉCOUVRIR ÉGALEMENT SUR LE SITE DE GLOBAL CHANCE

Publications de membres de l’association
Cahiers et Mémentos de Global Chance
Dossiers de Global-Chance.org

Publications de membres de l’association

(encadré = résumé au survol)

Creuse, Marcel, creuse et tant pis si ça chauffe !
Benjamin Dessus, Médiapart, lundi 10 juin 2013

Que penser de l’affaire des gaz de schiste (pdf, 400 Ko)
Benjamin Dessus, in Des questions qui fâchent : contribution au débat national sur la transition énergétique, Les Cahiers de Global Chance, n°33, mars 2013, pp. 90-100

Le changement climatique c’est sérieux ? (pdf, 215 Ko)
Arthur Riedacker, in Des questions qui fâchent : contribution au débat national sur la transition énergétique, Les Cahiers de Global Chance, n°33, mars 2013, pp. 101-106

Quels gaz à effet de serre faut-il réduire ?
Benjamin Dessus, Bernard Laponche et Hervé Le Treut, La Recherche, n°472, février 2013, pp. 46-50

Transition énergétique et sortie du nucléaire
Bernard Laponche, document de travail, décembre 2012, 20 pages

Construire une compétitivité sur le long terme, sans gaz de schiste
Hélène Gassin et Jean-Philippe Magnen, Mediapart, mardi 6 novembre 2012

Réduire la part du nucléaire : concrètement, ça veut dire quoi ?
Bernard Laponche, interview publiée sur le site du Réseau Sortir du Nucléaire le lundi 26 octobre 2012

Le rapport de la Commission Énergies 2050 : la pensée unique au secours du nucléaire
Benjamin Dessus, Médiapart, mardi 14 février 2012

« Les intérêts d’EDF vont contre l’intérêt général »
Yves Marignac (interview), Médiapart, lundi 6 février 2012

Manifeste négaWatt : réussir la transition énergétique
Thierry Salomon, Marc Jedliczka et Yves Marignac, Association négaWatt / Éditions Actes Sud, janvier 2012, 376 pages

Sortir du nucléaire sans plonger dans le chaos, c’est possible !
Benjamin Dessus, Les Échos, vendredi 18 novembre 2011

N’en déplaise à M. Proglio, la sortie progressive du nucléaire créera des emplois
Denis Baupin et Hélène Gassin, Mediapart, mercredi 9 novembre 2011

Sortie du nucléaire : Proglio, pas gêné par les « fautes de méthode »
Benjamin Dessus (interview), Rue89, mercredi 9 novembre 2011

L’entourloupe nucléaire de François Hollande
Benjamin Dessus, Politis, n°1170, jeudi 29 septembre 2011

Électricité : produire plus ou consommer moins et mieux ?
Benjamin Dessus, Les Échos, mardi 19 avril 2011

Cahiers et Mémentos de Global Chance

(encadré = informations complémentaires au survol)

Des questions qui fâchent : contribution au débat national sur la transition énergétique
Les Cahiers de Global Chance, n°33, mars 2013, 116 pages

L’énergie et les présidentielles : décrypter rapports et scénarios
Les Cahiers de Global Chance, n°31, mars 2012, 100 pages

Nucléaire : le déclin de l’empire français
Les Cahiers de Global Chance, n°29, avril 2011, 112 pages

Du gâchis à l’intelligence. Le bon usage de l’électricité
Les Cahiers de Global Chance, n°27, janvier 2010, 148 pages

Nucléaire : la grande illusion - Promesses, déboires et menaces
Les Cahiers de Global Chance, n°25, septembre 2008, 84 pages

Dossiers de Global-Chance.org

(par ordre chronologique de publication en ligne / encadré = plus d’informations au survol)

Climat : n’oublions pas le méthane !
Rapports, analyses, tribunes, interviews, etc. :
Les travaux de Global Chance et de ses membres sur le mésusage du concept de « PRG »

Fukushima : réactions en chaîne
Tribunes, analyses, interviews, etc. :
Les réactions des membres de Global Chance face à la catastrophe nucléaire de Fukushima

Nucléaire : par ici la sortie !
Rapports, analyses, tribunes, interviews, etc. :
Les propositions de Global Chance et de ses membres pour, enfin, sortir du nucléaire

Accidents nucléaires : de l’improbable à l’imprévisible
Rapports, analyses, tribunes, interviews, etc. :
Les contributions de Global Chance et de ses membres au débat sur la sûreté nucléaire

Déchets nucléaires : qu’en faire ?
Rapports, analyses, tribunes, interviews, etc. :
Les analyses de Global Chance et de ses membres sur la question des déchets nucléaires

Gaz de schiste : miracle ou mirage ?
Rapports, analyses, tribunes, interviews, etc. :
Ls contributions de Global Chance et de ses membres au débat sur les gaz de schiste

Nucléaire : une indépendance énergétique en trompe-l’œil
Rapports, analyses, tribunes, interviews, etc. :
Global Chance et ses membres dénoncent le mythe d’une « énergie 100% nationale »

(haut de page)

LES ESSENTIELS
réalisé par PixelsMill >