UNE EXPERTISE INDÉPENDANTE
DANS LE DÉBAT SUR
LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

À LA UNE
GLOBAL-CHANCE

Affaire Areva : « La sûreté des réacteurs nucléaires français pourrait être remise en cause »

Soupçonné de dissimulation voire de fraude après la découverte d’incohérences et d’irrégularités dans les dossiers de fabrication de certains composants critiques produits dans son usine du Creusot, le groupe Areva poursuit sa descente aux enfers. Cet nième coup dur pourrait même lui être fatal, tout en remettant en cause non seulement la crédibilité de la filière nucléaire française dans son ensemble, mais aussi la sûreté d’une partie du parc nucléaire actuellement en service, sans compter l’hypothèque pesant sur l’avenir du réacteur EPR en construction à Flamanville, dont la cuve, déjà en place, pourrait ne pas recevoir l’indispensable homologation de l’Autorité de sûreté nucléaire...


Page publiée en ligne le 1er décembre 2016

Sur cette page :
Yves Marignac : « La sûreté des réacteurs nucléaires français pourrait être remise en cause »
Début novembre 2016 : Un tiers des 58 réacteurs français à l’arrêt...
L’affaire Areva / Le Creusot sur Global-Chance.org : Sélection d’articles et de rapports
À découvrir également sur le site : Les Dossiers de Global-Chance.org


Mardi 25 octobre 2016 : Pierre-Franck Chevet, président de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), annonce devant l’Office parlementaire des choix scientifiques et technologiques (OPECST) de l’Assemblée Nationale avoir saisi le procureur de la République au sujet des « irrégularités » constatées à l’usine d’Areva du Creusot...


affaire areva :
« LA SÛRETÉ DES RÉACTEURS NUCLÉAIRES FRANÇAIS
POURRAIT ÊTRE REMISE EN CAUSE »

Yves Marignac (interview), LeParisien.fr, mercredi 4 mai 2016

Après la découverte d’incohérences dans les dossiers de fabrication de certains composants usinés au Creusot, le groupe Areva est soupçonné de tricherie. Un énième coup dur qui pourrait lui être fatal.

Pour l’expert indépendant Yves Marignac, directeur de l’agence Wise-Paris (*), si les soupçons pesant sur Areva se vérifient, c’est toute la filière nucléaire française qui sera menacée.

Quels pourraient être les risques pour la sûreté nucléaire ?

Il est encore trop tôt pour les évaluer précisément. Mais les défauts observés sur la cuve de l’EPR de Flamanville sont suffisamment graves pour mettre en question le démarrage du réacteur. Et donc, si des falsifications de même nature impliquaient d’autres réacteurs, cela remettrait évidemment en cause leur sûreté et l’évaluation actuelle du risque d’accident.

Quel est le risque ?

La cuve constitue l’élément central du réacteur. C’est elle qui contient le combustible. Une rupture brutale de sa paroi serait tellement ingérable et dramatique qu’il faut prendre toutes les garanties pour qu’elle ne puisse absolument pas se produire. Sur de telles pièces, le risque est donc important.

Comment a-t-on pu arriver à une telle situation ?

Pour Flamanville, les deux pièces incriminées, à savoir le fond et le couvercle de la cuve, ont été coulées au Creusot en 2006. L’ASN (Autorité de sûreté nucléaire) avait dès cette époque soulevé des questions, mais Areva a répondu qu’il n’y avait aucun problème. Et ce n’est que quand, à la demande expresse de l’ASN, Areva a fini par effectuer de nouveaux tests sur la cuve que les problèmes ont été mis en évidence, et que l’on a pu mesurer la gravité de la situation. Pis, même après ces premiers tests, Areva a continué à sous- estimer la gravité du problème. Aujourd’hui, il est difficile d’imaginer que toutes ces failles ne soient dues qu’à un problème d’incompétence. D’où l’hypothèse qu’il y ait eu une part de dissimulation.

Est-ce que cela pourrait signer la fin de la filière nucléaire française ?

C’est en tout cas potentiellement très grave pour elle. C’est toute la crédibilité d’Areva comme constructeur de réacteurs sur la scène internationale, déjà bien entamée, qui s’en trouverait définitivement abîmée.

Propos recueillis par E.B.

(*) World Information Service on Energy-Paris est une agence indépendante basée à Paris qui fournit des informations et des études sur l’énergie.

(haut de page) (sommaire de la page)

2 NOVEMBRE 2016 : UN TIERS DES 58 RÉACTEURS FRANÇAIS À L’ARRÊT...


Source : EDF / * EPR Flamanville : en construction...

(haut de page) (sommaire de la page)

L’AFFAIRE AREVA / LE CREUSOT SUR GLOBAL-CHANCE.ORG

(encadrés = plus d’informations au survol)

Défauts de fabrication sur la cuve du réacteur EPR de Flamanville-3
Yves Marignac, WISE-Paris Briefing, lundi 13 avril 2015

EPR : l’histoire d’un désastre
Benjamin Dessus, AlterEcoPlus.fr, jeudi 11 juin 2015

Nucléaire français : l’impasse industrielle
Le poids du pari industriel nucléaire de la France à l’heure de la transition énergétique
Yves Marignac & Manon Besnard, WISE-Paris, Rapport commandé par Greenpeace France, mardi 23 juin 2015, 72 pages

EPR : Les illusions perdues
Benjamin Dessus, Le Club Mediapart, mardi 8 septembre 2015

Nucléaire français : que faire devant la catastrophe économique annoncée ?
Benjamin Dessus, Mediapart, mercredi 17 février 2016

(haut de page) (sommaire de la page)

À DÉCOUVRIR ÉGALEMENT SUR GLOBAL-CHANCE.ORG

Énergie, Environnement, Développement, Démocratie :
changer de paradigme pour résoudre la quadrature du cercle

Global Chance, manifeste publié en ligne le 1er mai 2014

Les Dossiers de Global-Chance.org

(par ordre chronologique de mise en ligne)

(haut de page) (sommaire de la page)

LES ESSENTIELS
réalisé par PixelsMill >